Monitoring à distance avec le cloud Valarm

Monitoring à distance avec le cloud Valarm

Il existe de plus en plus de services permettant d'enregistrer vos mesures sur internet, "dans le cloud". Nous vous avons déjà présenté des solutions gratuites (mais limitées) comme EmonCMS et ThinkSpeak, et plus récemment la solution payante Microsoft Azure. Aujourd'hui nous vous présentons la solution professionnelle développée par notre revendeur aux US, Valarm.net, qui est à ce jour la seule à exploiter les fonctions avancées des modules Yoctopuce, et offre aussi des fonctionnalités liées à la géolocalisation que l'on ne retrouve pas dans les autres offres.

Configuration pas-à-pas


Le service de cloud de Valarm a été conçu en premier lieu comme une solution d'enregistrement centralisée d'alarmes et de mesures envoyée par des sources distribuées géographiquement. La configuration de ce système commence donc naturellement par la définition de "sources de mesures", appelée simplement Devices. Une source peut comporter plusieurs capteurs Yoctopuce, pour autant qu'ils se trouvent en un point précis. Par exemple, une source peut être un YoctoHub-Wireless-g avec divers capteurs Yoctopuce, un téléphone Android utilisant l'app Valarm (avec ou sans capteur Yoctopuce), ou encore un Raspberry Pi doté de quelques capteurs et utilisant notre VirtualHub. Le support Android est un complément intéressant aux autres solutions basées sur les YoctoHub, car il ajoute la possibilité de travailler par GSM.

Pour connecter une source de mesures, créez un compte sur tools.valarm.net et cliquez sur l'onglet Device Manager. Il vous faudra ensuite acheter quelques crédits, même pour faire vos tests. Ce n'est heureusement pas dissuasif : pour le prix de deux bières, vous avez 30 jours pour tester votre source de données et décider si la solution vous plaît.

Une fois que vous avez acheté un crédit d'utilisation, cliquez sur le bouton Create an API Device. Donnez un nom arbitraire à votre source, et choisissez soit le type Yoctopuce si il s'agit d'un YoctoHub ou du VirtualHub, soit le type Valarm si vous voulez utiliser l'app Valarm pour Android (même si c'est avec des capteurs Yoctopuce):


Cliquez ensuite sur Save. Vous obtenez alors la vue résumée de votre Device:



Vous êtes maintenant prêt pour essayer d'envoyer des données depuis votre YoctoHub. Cliquez sur le bouton Get API URL pour obtenir le code d'envoi qui permettra au hub d'envoyer des données sur ce Device. Il s'agit non seulement d'un identifiant unique, mais il contient aussi une signature, qui ne transitera pas sur le réseau mais permettra d'attester de la bonne provenance des données.

Connectez-vous ensuite sur votre YoctoHub. Dans la liste des modules, cliquez sur le bouton configure à droite de la ligne correspondant au VirtualHub lui-même, pour configurer le callback HTTP. Dans la fenêtre de configuration, assurez-vous qu'il ait un firmware à jour, puis repérez la section Outgoing callbacks et pressez sur le bouton edit pour configurer votre le callback vers le cloud Valarm:


Copiez-collez le code d'envoi que vous avez récupéré de l'interface Valarm, et c'est tout. Vous pouvez presser Test pour faire un premier test de connexion, puis sauver.

De retour dans l'interface de Valarm, vous pouvez maintenant terminer la configuration de votre source de mesures. Cliquez sur le bouton Configure Yocto Hub et vous obtiendrez la fenêtre suivante:


A gauche, vous trouverez la liste des senseurs détectés sur votre YoctoHub. Pour chaque mesure qui vous intéresse, cliquez sur le bouton add >> et choisissez le canal prédéfini auquel vous désirer faire correspondre la mesure. Par exemple, pour une mesure de température ambiante, vous pouvez utiliser le canal Ambient Temp tandis que pour des mesures de température ponctuelles par thermocouple vous pourriez utiliser les canaux Temp01...Temp08. Après chaque définition de correspondance, pressez sur + et la correspondance sera sauvée. Quand vous avez terminé, fermez la fenêtre de configuration et cliquez sur save changes

Visualisation


En cliquant sur le nom du Device, vous verrez apparaître un tableau avec la liste des mesures déjà envoyées par la source de mesures:


Le bouton Graph All Sensors permet d'obtenir instantanément un aperçu des dernières mesures installées. Il s'agit plus d'un outil de vérification que d'une véritable solution de visualisation puisque la plage de temps n'est pas configurable, mais c'est pratique:



Pour continuer dans la philosophie de l'outil, vous pouvez géolocaliser votre source de donnée. S'il s'agit d'une source de mesures fixe, cliquez simplement sur le bouton set location et indiquez où elle se trouve. Cela suffira pour pouvoir ensuite obtenir sur l'onglet Command Center une vue géographique (carte interactive) de toutes vos sources actives, où un simple click permet d'obtenir les dernières mesures reçues:


Mais il y a encore mieux: il suffit de brancher un Yocto-GPS sur votre YoctoHub, ou d'utiliser l'app Android sur un téléphone doté d'un GPS, pour que les mesures soient géolocalisées dynamiquement à chaque instant, sans rien configurer d'autre. La vue géographique prend alors tout son sens.

L'onglet Esri ArcGIS Tools vous permettra même une segmentation automatique des valeurs mesurées, avec un aperçu visuel intuitif permettant une estimation à l’œil des variations de valeurs et de la disponibilité des données en fonction des lieux géographiques.

Par contre, si vous avez besoin d'autres outils de visualisation, et en particulier pour obtenir des graphiques avec des échelles personnalisées, il vous faudra développer votre propre interface. Valarm fournit une API pour extraire vos données et quelques exemples en JavaScript, y compris pour tracer des graphiques à l'aide de la librairie NVD3. Si la programmation n'est pas votre tasse de thé, tout n'est pas perdu: Valarm travaille actuellement au développement d'une interface entièrement paramétrable par l'utilisateur, que nous attendons impatiemment...

Autres particularités


Parmi les particularités de la solution Valarm, elle permet de changer directement depuis la console de management certains paramètres de configuration du YoctoHub lui-même. Par exemple, dans l'onglet Hub Config de la configuration du Device, vous pouvez si vous le désirez changer la fréquence des callbacks:


Ce réglage peut aussi être effectué directement en vous connectant sur le YoctoHub, mais si vous n'y avez pas accès directement, c'est très pratique de pouvoir le configurer à distance par ce biais. La prochaine fois que le hub se connectera au serveur Valarm, la fréquence de callbacks sera automatiquement mise à jour. C'est le genre d'avantages que l'on trouve dans la solution Valarm, qui a été codée en particulier pour les modules Yoctopuce, contrairement aux solutions de cloud génériques.

De même, Valarm permet de commuter automatiquement à distance des relais Yoctopuce. Pour l'instant les possibilités sont relativement limitées, puisqu'il s'agit d'une commutation périodique à intervalle défini, mais elle permet déjà une intervention à distance sur le matériel (par exemple pour redémarrer un appareil). Cette fonction sera vraisemblablement étoffée dans le futur. On devine les possibilités liées par exemple à un déclenchement conditionnel selon les seuils d'alerte définis...

Valarm offre aussi la possibilité d'effectuer quelques opérations simples sur les valeurs mesurées, comme des transformations linéaires, ou une intégration des décomptes d'impulsion (pour gérer des compteurs par exemple). Vous trouverez divers exemples d'applications très concrètes utilisant ces possibilités sur le blog de Valarm.

Conclusion


Valarm est certainement la solution de cloud qui exploite le plus complètement les possibilités de l'envoi de données par callback HTTP des modules Yoctopuce. C'est aussi la seule à ce jour qui utilise la méthode de transport Yocto-API signée, qui permet de détecter l'envoi de données indues, et c'est aussi la seule à offrir une solution pouvant aussi utiliser un téléphone Android pour l'envoi de données.

Certes, Valarm n'est pas une solution gratuite, mais il n'y a pas de miracle: gérer une infrastructure a un coût. Et contrairement à Xively par exemple, qui est devenu inabordable pour le commun des mortels, les coûts de Valarm pour une solution ponctuelle sont parfaitement raisonnables. Par rapport à la solution générique basée sur Microsoft Azure que nous avons présentée récemment, et dont les coûts d'utilisation sont similaires, Valarm offre une solution bien plus évoluée dans une perspective de suivi de mesures.

L'ajout attendu de la nouvelle interface graphique paramétrable rendra la solution Valarm encore plus intéressante, en particulier pour les petites structures qui n'ont pas les ressources pour développer leur propre interface. En attendant, pour les projets un peu plus ambitieux, vous pouvez aussi contacter directement Valarm: comme vous pourrez le constater dans leur blog, Valarm peut aussi fournir des prestations de service pour la mise en oeuvre de projets particuliers.

Commenter un commentaire
Retour au blog



1 - mvuilleu (Yocto-Team)Samedi 01 août 2015 7H37

Valarm m'a indiqué qu'il est possible de choisir l'intervalle de temps du graphique en appliquant les réglages suivants AVANT d'ouvrir le graphique:
1) choisir la période d'affichage désirée pour l'affichage des données en mode texte
2) choisir le bon nombre d'enregistrements affichés par page pour couvrir toute la période
Si l'on prend soin d'effectier cela, le graphique couvra alors toute la période choisie

Yoctopuce, get your stuff connected.