Alternatives à Cosm pour enregistrer des mesures

Alternatives à Cosm pour enregistrer des mesures

Depuis une dizaine de jours, le service Internet Cosm, que nous vous suggérions d'utiliser pour obtenir facilement des graphiques en temps réel à partir de vos capteurs Yoctopuce, a changé d'identité et de mode de fonctionnement. Rebaptisé Xively, le site met désormais la priorité sur la rentabilisation commerciale de ses services. Malheureusement certaines fonctionnalités essentielles (comme la possibilité de changer la plage de temps visible sur un graphe existant) ont disparu dans l'opération. Bref, il est temps de chercher des alternatives à Cosm...

Les alternatives à Cosm les plus connues sont:
- ThingSpeak
- Open.Sen.se
- nimbits.com

ThingSpeak

ThingSpeak est ce que nous avons trouvé se rapprochant le plus du service que fournissait Cosm jusqu'à présent. Sa fonctionnalité de base consiste à enregistrer les données de capteurs, envoyées via des requêtes HTTP, et ensuite de permettre une visualisation sous forme de graphiques. Le site permet aussi certaines formes de réactions conditionnelles, y compris de lancer une requête HTTP arbitraire vers un autre site. L'interface est assez intuitive, et offre de bonnes possibilités de personnaliser les graphiques produits.

Contrairement à Cosm qui n'offrait le service gratuitement que sous couvert d'une période Beta de durée indéterminée, ThingSpeak a pour vocation de rester gratuit. Le prix a payer pour cela est une limitation de la fréquence maximale des envois de données: pas plus d'une mise à jour toutes les 15 secondes. Cela peut être un problème pour certaines applications comme notre multimètre réseau, mais c'est compréhensible.

Deuxième limitation significative: le service supporte au maximum 8 mesures par flux de données. Si vous voulez envoyer plus de mesures, il vous faudra faire plusieurs flux séparés. Les mesures sont forcément référencées par les noms "field1", "field2", etc. mais il est possible ensuite de leur donner un nom logique plus explicite dans l'interface de ThingSpeak.

Nous vous détaillerons en deuxième partie de cet article la procédure pour connecter le VirtualHub au service ThingSpeak.

Open.Sen.se

Open.Sen.se est un service en statut Beta, en cours de développement. Les remarques que nous en faisons ne seront donc pas forcément pertinentes dans le futur, prenez soin de vous faire votre propre avis en testant le service pour voir s'il a évolué. Comme ThingSpeak, il s'agit d'un service en ligne d'enregistrement de données permettant aussi le déclenchement d'actions conditionnelles, à l'aide d'Apps, relativement développées. L'interface est un peu moins intuitive que ThingSpeak.

Le principal défaut que nous avons trouvé à ce service est le manque de flexibilité pour le rendu des graphiques. L'App qui sert à afficher des graphes ne permet presque aucun réglage, et en particulier pas de réglage d'échelle. Pour notre utilisation, c'est un inconvénient rédhibitoire. Espérons que cela sera corrigé dans le futur.

Autre "problème" potentiel: comme Cosm, il s'agit d'une phase Beta. En l'absence d'engagement contraire, il y a un risque que ce service subisse un jour le même sort et se transforme en produit voué aux fabricants OEM, financièrement inaccessible pour les usages particuliers.

nimbits.com

nimbits.com n'est pas directement un service sur internet, mais un logiciel destiné à permettre à tout un chacun de se faire son propre service d'enregistrement, hébergé comme une App Google ou sur le cloud d'Amazon par exemple. De ce fait, la mise en place est un peu plus compliquée. Nous reviendrons donc spécifiquement sur nimbits dans un article ultérieur.

Et les autres...

Vous connaissez d'autres services similaires ? N'hésitez pas à partager votre expérience par un commentaire en bas d'article.

Configuration du VirtualHub pour ThingSpeak

La version actuelle du VirtualHub permet déjà d'envoyer vos données sur un flux ThingSpeak. Il n'existe pas encore le panneau de configuration simplifié (nous l'ajouterons très prochainement), mais en attendant voici comment procéder.

1. Commencez par vous créer un compte sur ThingSpeak, en cliquant sur le lien Sign Up en haut à droite. Une fois fait, connectez-vous avec le lien Sign In

2. Créez un flux de données (un Channel) à l'aide du bouton Create New Channel



3. Remplissez les informations de base sur votre flux, comme dans l'exemple ci-dessus, et pressez sur Update Channel

4. Cliquez sur l'onglet API Keys pour récupérer la clé permettant d'envoyer des données sur ce flux. C'est la clé nommée Write API Key que vous devez copier.

La clé qui vous permettra d'envoyer des données
La clé qui vous permettra d'envoyer des données



5. Ouvrez une nouvelle fenêtre de navigateur sur votre VirtualHub.

6. Dans la liste des modules, commencez par cliquer sur le bouton configure correspondant au module dont vous voulez envoyer les données (dans notre cas le Yocto-Meteo).

7. Pour chacune des trois mesures (température, humidité et pression), cliquez sur le bouton rename et indiquez le nom de champ correspondant dans votre flux sur ThingSpeak. Confirmez vos changements avec le bouton Save

Configuration du module  Fenêtre de renommage



8. Dans la liste des modules, cliquez sur le bouton configure à droite de la ligne correspondant au VirtualHub lui-même, pour configurer le callback HTTP. Dans la fenêtre de configuration, repérez la section Outgoing callbacks et pressez sur le bouton edit.

9. Configurez le callback comme dans l'exemple ci-dessous. A la fin de l'URL de callback, collez la clé de mise à jour que vous avez obtenue au point 4 ci-dessus. Attention à ne pas ajouter d'espace entre le signe "=" et la clé.

Exemple de paramètres de callback HTTP pour ThingSpeak
Exemple de paramètres de callback HTTP pour ThingSpeak



10. Pressez sur le bouton Test pour tester votre callback. Si tout est correct, le service ThingSpeak répond par un chiffre plus grand que zéro. Lorsque tout est bon, fermez la fenêtre de test, cliquez sur OK puis Save.

11. Si vous retournez sur le site de ThingSpeak, vous trouverez vos graphiques dans la Private View. En cliquant sur l'icône de petit stylo, vous pourrez paramétrer chaque graphique.

Exemples de graphes produits par ThingSpeak
Exemples de graphes produits par ThingSpeak



Voilà, c'est tout. Ce n'est pas tout à fait aussi pratique que l'était Cosm en raison du renommage des fonctions qui est nécessaire pour l'instant, mais nous vous préparerons prochainement une nouvelle interface dédiée à ThingSpeak qui devrait simplifier cela. Nous envisageons aussi la possibilité de configurer plusieurs callback, pour palier entre autres la limitation à 8 mesures par flux. Vous avez d'autres suggestions ? Faites-en nous part !

Commenter 2 commentaires
Retour au blog



1 - mvuilleu (Yocto-Team)Lundi 22 juillet 2013 14H19

Nous venons de constater que Xively a corrigé une bonne partie des problèmes décrits dans cet article. En particulier, il est désormais possible de choisir la durée d'affichage des graphiques.

2 - bachwehbi Vendredi 11 avril 2014 7H57

Il y a aussi Beebotte.com, une plateforme cloud pour l'Internet of Things et les applications temps réel. Beebotte fournit des widgets temps réel et historique pour la visualisation des données.

Yoctopuce, get your stuff connected.