Un capteur de température Wifi, Solaire et IP66

Un capteur de température Wifi, Solaire et IP66

Pour un projet dont on vous parlera peut-être plus tard, on a du construire une boite capable de mesurer la température sur un toit. Pas d'électricité disponible, seulement un réseau wifi. Le projet en soi n'a rien d'original, on a déjà abordé ce genre de problème avec la boite aux lettres et la station météo. Mais on s'est dit que cela vous intéresserai peut-être de voir comment la boite a été construite.



La boite doit être fixée à un mât, lui-même perché en haut d'un toit. Autant dire qu'il fallait construire quelque chose de solide, on n'avait pas vraiment envie de monter la-haut toutes les deux semaines pour aller réparer. L'idée est de mesurer la température avec un Yocto-PT100 raccordé à un YoctoHub-Wireless-g alimenté par un chargeur USB, lui-même alimenté par un panneau solaire.

Le schéma de la boite
Le schéma de la boite


On a décidé de mettre toute l'électronique dans une boite étanche en aluminium, et d'en faire sortir la sonde PT100, l'antenne, et le fil du panneau solaire. Grâce à la fonction de réveil automatique du YoctoHub-Wireless l’installation ne fonctionnera que quelques minutes par heure, on a donc peu de risque de surchauffe. On a trouvé tous les éléments nécessaires à ce projet dans des magasins de bricolage de la région.

Les principaux éléments du projet
Les principaux éléments du projet


Curieusement le plus difficile à trouver a été un système de fixation orientable pour mât. On pensait en trouver des prêts à l'emploi, on a du se résoudre à le fabriquer nous même à base de ferrures soudées et rivetées ensemble.

Le système de fixation fait maison.
Le système de fixation fait maison.


Pour pouvoir fixer les modules dans la boite et attacher le tout au système de fixation on a fait un certain nombre de trous dans le fond du boitier. Pour éviter de ripper sur la surface lisse du boitier pendant le perçage , on a utilisé un guide pré-percé.


 
On a fait plein de trous au fond du boitier



On a ensuite placé des entretoises dans la boite et attaché la fixation. Le tout tient avec des vis enduites de résine époxy pour maintenir l'étanchéité de la boite.


 
Puis on a fixé les entretoises et l'attache à l'aide vis enduites de résine



Puis on a percé les cotés pour placer le connecteur d'antenne, le PT100, le fil du panneau solaire et un connecteur USB étanche qui permettra de configurer la boite sans avoir tout démonter.

Les passages de câble
Les passages de câble


Le panneau solaire est fixé à deux plaques de verre acrylique superposés, dans lesquellle est découpé un passage pour le fil. Le couvercle de la boite est lui aussi fixé aux plaques de verre acrylique


 
Le panneau solaire et le couvercle de la boite sont fixés à deux plaques de verre acrylique


Il ne reste alors plus qu'à garnir la boite avec l'électronique, tout interconnecter, placer un sachet de désiccant pour éviter que l'humidité piégée à l'intétieur ne puisse se condenser, refermer le tout et c'est prêt.

Installation de l'électronique dans la boite
Installation de l'électronique dans la boite



Le seul défaut de cette architecture, c'est que les vis permettant d'ouvrir la boite sont sous le panneau solaire qu'il faut donc démonter avant de pouvoir accéder à l'électronique. A part ça on est plutôt contents de notre thermomètre construit façon machine agricole.


 


Commenter aucun commentaire
Retour au blog












Yoctopuce, get your stuff connected.