Nouveaux capteurs USB

Nouveaux capteurs USB

Cette semaine, nous avons le plaisir de vous annoncer deux nouveaux produits, qui intéresseront tant nos clients industriels que les particuliers. Le premier, le Yocto-Thermocouple, est un petit module capable de déterminer la température à l'extrémité de deux thermocouples, idéal pour mesurer les températures très élevées ou variant rapidement, de même que pour mesurer la température de liquides ou de nourriture par exemple. Le second, le Yocto-CO2, mesure la teneur de l'air en dioxyde de carbone et vous renseignera sur la qualité de l'air que vous respirez.

Le Yocto-Thermocouple

Jusqu'à présent, nous n'avions aucun capteur utilisable pour mesurer la température de liquides ou de matières humides telles que la terre ou la viande: le capteur se serait rapidement oxydé. De plus, le Yocto-Temperature ne supporte pas les températures très élevées non plus, puisque la puce de mesure n'est pas spécifiée pour fonctionner au dessus de 125°C, et risque même d'être endommagée au dessus de 150°C. C'est là qu'entre en jeu le Yocto-Thermocouple: grâce à l'utilisation d'une entrée thermocouple plutôt qu'une puce, ce module peut mesurer des conditions bien plus extrêmes, jusqu'à plus de 1700°C par exemple si vous utilisez le type de thermocouple adapté !

La mesure de température par thermocouple offre une grande flexibilité
La mesure de température par thermocouple offre une grande flexibilité



Un thermocouple (ou couple thermoélectrique) est une paire de conducteurs fait de deux métaux différents, soudés ensemble à une extrémité (appelée soudure chaude) où l'on désire mesurer la température. Lorsque la température du côté de la soudure chaude diffère de l'autre extrémité, une toute petite différence de potentiel apparait entre les fils, permettant d'en déduire la différence de température. En ajoutant cette différence à la référence de température mesurée au point de raccordement du thermocouple, le Yocto-Thermocouple peut indiquer automatiquement la température à l'extrémité du thermocouple. Bien que la mesure résultante ne soit pas aussi précise que la mesure de référence prise par la puce, elle a l'avantage d'être très réactive aux changements rapides (en faction de seconde), puisque l'inertie du thermocouple est très basse.

Divers types de thermocouples
Divers types de thermocouples



Il existe de nombreux types de thermocouples, qui possèdent tous des caractéristiques différentes telles que la sensibilité, l'inertie, la résistance à la chaleur, au froid, et la sensibilité magnétique. De plus, pour un type donné de thermocouple, le conditionnement affectera sa plage d'utilisation. Par exemple, pour les thermocouples de type K (le type le plus répandu), il faut utiliser une isolation en fibre de verre au lieu de PFTE ou PFA si l'on veut dépasser les 270°C, voire une isolation minérale pour passer de 350°C-400°C à 1000°C. Ne soyez pas surpris que le prix du thermocouple monte parallèlement avec la limite de température... La bonne nouvelle est qu'au moins, vous n'aurez pas besoin d'acheter un module USB différent: le Yocto-Thermocouple devrait être en mesure de décoder tous les thermocouples que vous trouverez sur le marché. Un dernier conseil: si vous voulez mesurer la température d'un conducteur électrique qui n'est pas à un potentiel flottant, assurez-vous d'utiliser un thermocouple isolé électriquement, car il n'y a pas d'isolation galvanique entre votre module USB et l'entrée des thermocouples.

Le Yocto-CO2

Pour revenir à des environnements moins extrêmes, le Yocto-CO2 vous permettra de surveiller la qualité de l'air ambiant. Bien que le dioxyde de carbone ne soit qu'un composant volatile parmi tous ceux qui peuvent se mélanger dans l'air ambiant, c'est un de ceux que l'on peut le mieux mesurer précisément, et il est reconnu comme un bon indicateur de la qualité générale de l'air. Le capteur utilisé par ce module utilise la technique de mesure par spectrométrie infra-rouge (NDIR), et ne nécessite donc aucun entretient particulier. Il fournit des mesures précises dès la première minute de mise sous tension. Ce module est donc idéal pour surveiller la qualité de l'air dans les bâtiments résidentiels, commerciaux et industriels, de même que dans les installations de ventilation ou d'air conditionné.

La concentration attendue de CO2 dans l'air frais varie entre 360 et 390 ppm selon l'emplacement. Les standards généralement admis par l'industrie sont de ne pas dépasser 1'000 à 2'500 ppm dans les bâtiments. A partir de 10'000 ppm, l'homme peut ressentir de la somnolence. La version standard de ce capteur est capable de mesurer les concentrations jusqu'à 10'000 ppm volumiques (1%).

Le capteur de CO2 vous dira si cela vaut la peine de respirer... ou pas
Le capteur de CO2 vous dira si cela vaut la peine de respirer... ou pas



Le même module est disponible en version 30'000 ppm (3%) sur demande, à un prix supérieur mais sans quantité minimale. La version 300'000 ppm (30%), basée sur le capteur SenseAir K-33, peut être fabriquée sur demande pour un minimum de 100 pièces.

Commenter aucun commentaire
Retour au blog












Yoctopuce, get your stuff connected.