La quête du Mini PC idéal (2ème édition)

La quête du Mini PC idéal (2ème édition)

Il y a presque deux ans on a fait le tour de quelques mini-PC disponibles sur le marché. Entre-temps d'autres machines sont apparues. On en a testé quelques-unes. Certaines ont servi à piloter quelques un de nos projet du vendredi, d'autres été juste achetées pour le plaisir de "jouer" avec. Voici ce qu'on en pense....



Raspberry Pi Model B+

A tout seigneur tout honneur. Le Rasberry Pi est de loin le mini PC bon marché le plus répandu. C'est une petite machine basée ARM qui tourne sous linux. Il existe maintenant une nouvelle version B+ qui gagne deux ports USB de plus, soit 4 au total. Ceci le rend vraiment intéressant pour piloter des modules USB. Il dispose aussi d'une sortie écran au format HDMI, il vous suffit de le brancher sur une TV ou un moniteur avec une entrée HDMI. On l'a bien testé et il semblerait que les gros problèmes USB de son prédécesseur ne soient plus qu'un mauvais souvenir, cenpendant quelques timeout USB sont encore possibles dans le cas d'application utilisant beaucoup de bande passante. Il a maintenant 4 trous de fixation (halleluya!). Par contre il a toujours des connecteurs sur tous les cotés, ce qui fait que les projets basé Raspberry PI ont tendance à ressembler à des nœuds de câbles. Comptez environ 30 euros, vous aurez aussi besoin d'une alimentation 5V au format micro-USB, et probablement d'un boîtier: la carte est livrée nue. A ce propos la RaspBox n'est pas compatible avec le modèle B+.

Le Raspberry PI model B+, avec ses 4 ports usb
Le Raspberry PI model B+, avec ses 4 ports usb


BeagleBone Black

Le BeagleBone Black, surnommé BBB, est le concurrent direct du Raspberry Pi: il est aussi basé ARM, il tourne sous Linux. A 45 EUR, il est un peu plus cher, mais ses connecteurs sont mieux disposés. Il dispose aussi d'une sortie HDMI, En revanche il ne dispose que d'un seul port USB ce qui oblige a utiliser un hub. On a eu l'occasion de le tester dans un article précédent, il nous avait laissé une très bonne impression. Mais depuis, on a découvert que sa partie USB souffre d'un problème majeur: au bout d'environ 24 heures de fonctionnement l'alimentation du port USB s'arrête purement et simplement à cause d'un bug interne. Dommage, on aimait bien cette machine.

Le BeagleBone Black
Le BeagleBone Black


ODROID-U3+

L'ODROID-U3 est un outsider. C'est aussi une machine ARM/Linux, par contre il est un peu plus petit qu'un Raspberry-Pi ou un BBB. Il a une sortie micro-HDMI, pensez à vous procurer un adaptateur. Il dispose de trois ports USB. On n'a pas découvert de problème particulier avec cette machine. La carte est livrée nue pour environ 50 euros, pensez à acheter une alimentation en plus de l'adaptateur.

L'ODROID-U3+
L'ODROID-U3+


A10-OlinuXino-Lime

Historiquement Olimex fabriquait de modems analogiques, ils se sont apparemment reconvertis dans les cartes de développement. Il vendent, entre autres, la carte A10-OlinuXino-Lime qui se veut elle aussi un concurrent direct du Raspberry-PI. Comme les autres, elle est basée sur un processeur ARM et tourne sous Linux. Elle dispose d'une sortie HDMI et de deux ports USB. On l'a testée en vitesse, et on n'a pas découvert de problème particulier. Attention, elle est livrée avec le port Ethernet désactivé, pensez à l'activer avant d'essayer une demi douzaine de câbles réseau. La carte est livrée nue pour environ 30 euros, encore une fois pensez à l'alimentation :-)

La carte A10-OlinuXino-Lime
La carte A10-OlinuXino-Lime


Intel NUC

Intel s'est lancé dans la course au mini PC en lançant le NUC. Contrairement aux RaspberryPi-like c'est un véritable PC basé Intel: vous pouvez y installer aussi bien Linux que Windows. Vous disposez d'une sortie HDMI et de trois ports USB. Attention, il est livré sans disque et sans mémoire. Pas de problème particulier au niveau que l'USB, encore que les tout premiers modèles avait besoin d'un update du BIOS pour fonctionner correctement. En revanche le NUC souffre d'un gros problème de surchauffe. Chez Yoctopuce, nous avons deux modèles, un dans son boitier d'origine et un second dans un boitier fanless fabriqué par Tranquil PC. Le second fonctionne H24 7/7 sans aucun problème, mais le premier a une méchante tendance à devenir brulant et à nous faire des écrans bleus. Comptez 150 euros auquel il faudra ajouter le prix du disque, de la mémoire et probablement d'un boitier correct.

un NUC dans son boitier d'origine un NUC dans un boitier fanless
Le NUC d'intel: boitier d'origine vs boitier fanless


Intel Galileo Gen 2

Le Galileo est un extra-terrestre dans le monde des mini-PC: C'est une carte essentiellement destinée à émuler un Arduino. Vous pouvez y faire tourner des sketchs Arduino et même y connecter des shields Arduino. Mais en fait c'est une machine qui tourne sous Linux x86. On a donc essayé de connecter des modules Yoctopuce dessus. Ça marche, à condition d'utiliser la bonne image et d'installer la lib USB. Mais ce n'est pas très pratique: la carte n'a qu'un seul port USB et pas de sortie video. Il est possible d'accéder à la console Linux de la machine mais seulement en utilisant un câble série non fourni ou encore SSH. Bref il vous en possédez déjà une, sachez que vous pouvez faire tourner des modules Yoctopuce dessus, si vous voulez acheter une carte pour contrôler des modules Yoctopuce, choisissez autre chose.

La carte Intel Galileo
La carte Intel Galileo


Conclusion

Bien que les hubs Yoctopuce permettent de se passer d'une machine dédiée lorsqu'il s'agit de contrôler des modules Yoctopuce à distance, un ordinateur est toujours indispensable lorsque qu'on a besoin de mettre un peu de logique de contrôle en local, et les mini-PC sont idéals pour cela. Il y a maintenant une pléthore de petites cartes basées ARM qui peuvent contrôler des modules Yoctopuce et la plupart marchent relativement bien. Plus que le prix ou la puissance, les facteurs différenciateurs sont probablement les connecteurs, les trous de fixation ainsi que leur disposition. Croyez-le ou non, mais c'est ce qui vous posera le plus de problème lors de l'intégration d'un mini PC dans votre projet. Pour finir, la plupart de ces cartes sont vendues sans alimentation. Si vous voulez éviter les problèmes, ne soyez pas radin en la choisissant, comptez au minimum 2 Ampères au bout d'un fil aussi court que possible. Si votre carte est insuffisamment alimentée, vous allez vous trouver confronté à des comportements bizarres et non reproductibles comme des déconnexions USB sans raison apparente.

Commenter 3 commentaires
Retour au blog



1 - leplan73 Mardi 06 janvier 2015 14H49

et ceci de HP ? http://www.silicon.fr/ces-2015-hp-lance-un-mini-pc-190-euros-105039.html, c'est un NUC mais avec RAM + SSD intégré. Le pb est que Windows est déjà installé et il faudrait avoir une version nu.

2 - francistor Mercredi 04 février 2015 12H32

Bonjour,
Avez-vous pu tester la compatibilité du matériel yoctopuce sur le nouveau Raspberry PI 2 ?

3 - martinm (Yocto-Team)Mercredi 04 février 2015 12H38

@francistor : non pas encore, mais on fera probablement un projet du vendredi avec, quand on aura réussi à un acheter un :-)

Yoctopuce, get your stuff connected.