La machine à cuire les hot dogs contrôlée par USB

La machine à cuire les hot dogs contrôlée par USB

Dans une semaine l'été sera de retour, et avec lui la saison des saucisses. Bien entendu, les geeks n'iront pas faire de barbecue au soleil, tout le monde sait que le soleil ça donne le cancer et c'est dangereux pour la santé. Alors comment faire cuire une saucisse à hot-dog dans un bureau, sans y mettre le feu, et sans équipement autre que quelques Yocto-modules qui traînent ? Dans l'idéal, on aimerait bien pouvoir surveiller la cuisson par USB, si c'est pas trop demander...



La solution, c'est un vieux truc d'étudiant en physique: on fait passer un bon petit paquet d'électricité à travers la saucisse, et comme la saucisse est un médiocre conducteur, ça la fait chauffer. Pour la version de base, il n'y a pas besoin de faire dans le détail: une saucisse de Vienne a juste la bonne résistance pour être connectée directement au 220V du secteur, sans autre forme de politesse:

La cuisson d'une saucisse au 220 V, version low-tech. Attention, risque d'électrocution !
La cuisson d'une saucisse au 220 V, version low-tech. Attention, risque d'électrocution !



C'est d'une efficacité diabolique: votre saucisse est prête en 15 secondes. C'est même probablement écolo : quasiment aucune perte d'énergie, ni d'énergie grise dépensée dans un appareil électroménager sophistiqué (que l'on n'a de toute façon pas au bureau). Cette méthode n'a que deux défauts. Le premier, c'est que si on touche la saucisse pour vérifier la cuisson pendant qu'elle cuit, on meurt. Le deuxième, c'est que comme tous les modes de cuissons très rapides (four à micro-ondes, etc), elle a tendance à chauffer irrégulièrement la saucisse car la chaleur n'a pas le temps de se propager. Or comme la résistance de la saucisse à tendance à baisser lorsqu'elle s'échauffe, de plus en plus en plus de courant passe, générant de plus en plus de chaleur. Ce problème a tendance à empirer au fur et à mesure que la saucisse chauffe.

Vue infrarouge d'une saussice soumise au courant du secteur
Vue infrarouge d'une saussice soumise au courant du secteur



Heureusement, les Yocto-Modules sont là pour apporter une solution technologique aux problèmes de saucisses.

Reprenons le problème un peu plus scientifiquement. Si on suppose que la saucisse se comporte grosso modo comme de l'eau salée, pour la chauffer de 1 degré il faut lui faire absorber 1 calorie par gramme de saucisse (c'est la définition d'une calorie). Il faudrait donc environ 2000 calories pour chauffer une saucisse de 50g de 40 degrés. Mais 2000 calories, c'est quoi ? C'est environ 8'400 Joules, soit par exemple 600 Watts pendant 14 secondes. En résumé, pour contrôler la cuisson de la saucisse il suffit compter les watts par seconde qui passent à travers le fil. C'est une méthode a priori plus sûre que d'y mettre les doigts.

Pour faire ça on va mettre un Yocto-Amp en série avec la saucisse, mesurer combien de Watts y passent à chaque instant, et calculer ainsi l'énergie transmise sommant ces valeurs pour chaque fraction de seconde. Le Yocto-Amp n'est pas à proprement parler un Wattmètre pour du courant alternatif (car il ne calcule pas le produit instantané de la tension et du courant), mais dans le cas présent, comme l'on sait que la tension du secteur est fixe et que la saucisse ne représente pas une charge inductive, on peut se permettre de multiplier simplement le courant AC donné par le Yocto-Amp par 235 VAC pour obtenir la puissance en Watt dissipée dans la saucisse.

Pour égaliser la température dans la saucisse, on va procéder comme dans les fours à micro-ondes: en alternant des courtes impulsions de chauffe et des temps d'attente pour laisser la chaleur se propager. Un Yocto-PowerRelay sera idéal pour cela. Du coup, on va même pouvoir s'offrir le luxe d'adapter dynamiquement la durée des impulsions de chauffe en fonction de la quantité d'énergie transmise à la saucisse, et ainsi tenir compte de la baisse de résistance de la saucisse au cours de la cuisson.

Voilà donc le schéma de l'installation finale, avec une led couleur en prime pour avertir l'utilisateur quand l'installation est sous tension:

La machine à cuire les hot dogs dans un labo, version Yoctopuce
La machine à cuire les hot dogs dans un labo, version Yoctopuce


Notez que le relais ne sert qu'à contrôler la cuisson: il n'améliore en rien la sécurité de l'installation. En effet un des fils relié à la saucisse est connecté en permanence au secteur. Il faut donc toujours prendre de soin de débrancher la prise avant de manipuler la saucisse.

La réalisation quand à elle, ne demande que 10 minutes, un Yocto-PowerRelay, un Yocto-Amp et un Yocto-Color, le tout monté sur une FixPlate-X3.

La même, en vrai
La même, en vrai



Le soft de contrôle est écrit en C#. Il est très largement inspiré du programme d'exemple en C# fournit pour le Yocto-Amp.

L'application de contrôle de cuisson  des saucisses
L'application de contrôle de cuisson des saucisses



Et pour vous prouver qu'on ne rigole pas, la vidéo en action !

  



Bien évidement, il s'agit d'un bricolage particulièrement dangereux, s'il prenait l'envie d'essayer, ne le faite pas seul, et soyez extrêmement prudents, on aimerait bien garder nos clients :-)

Commenter aucun commentaire
Retour au blog












Yoctopuce, get your stuff connected.