Comparaison des offres cellulaires M2M

Comparaison des offres cellulaires M2M

Lorsqu'on conçoit une application pour l'Internet des Objets basée sur des communications cellulaires, le prix des communications peut représenter un facteur important du prix total. Comme le marché est en pleine expansion, des nouveaux types de forfaits dédiés à ces applications apparaissent, avec des conditions différentes selon le fournisseur. Est-ce que toutes ces offres sont équivalentes ? La qualité est-elle en lien direct avec le prix ? Nous avons fait notre petit tour d'horizon...


Pour notre évaluation, nous avons mis dans la balance:

  • Les offres M2M (machine-to-machine) des opérateurs traditionnels disposant de leur propre réseau GSM national. Sur les trois opérateurs actifs en Suisse, deux ont répondu à notre demande de service M2M:

    • l'opérateur Suisse historique, Swisscom
    • le challenger, Salt, qui travaillait jusqu'à peu sous le nom Orange.

  • Les offres de deux acteurs internationaux spécialisés dans les service M2M:


    Il ne s'agit pas de fournisseurs disposant de leur propre réseau GSM, mais de sociétés qui ont développé une offre M2M en s'appuyant sur le réseau de tiers. L'émetteur effectif de SIM pourra donc varier selon l'offre choisie, mais le client n'entre finalement jamais en contact direct avec l'émetteur de la SIM. Les conditions d'utilisation de la SIM et les outils de gestion sont définis par EasyM2M ou Telit, et non par l'émetteur de la SIM. Pour nos tests en Europe, les SIMs fournies par EasyM2M et Telit avaient été émises par l'opérateur espagnol Telefonica.

  • Les forfaits data classiques que tout un chacun peut acheter, avec abonnement ou en pré-paiement. Nous avons fait des tests avec

    • une SIM avec abonnement standard de Swisscom
    • des SIMs en pré-paiement de Sunrise et de M-Budget Mobile

Le kit de développement M2M de Swisscom
Le kit de développement M2M de Swisscom



Facteurs à prendre en compte


Naturellement, il n'y a pas que le prix qui compte. Les services offerts varient grandement selon la prestation choisie. Voici les critères qui nous ont paru les plus importants.

Gestion à distance et maîtrise des coûts


Dans un forfait de communication cellulaire sur GSM, la carte SIM est le sésame permettant d'engager des frais de télécommunication. Si les risques de perdre le contrôle d'une SIM sont limités lorsqu'elle reste dans le téléphone au fond d'une poche, il n'en va pas de même lorsque la SIM sert à effectuer des au milieu de la nature ou dans un véhicule. Il est donc important de pouvoir la contrôler à distance, et ce d'autant plus lorsqu'il s'agit de garder la trace de dizaines ou de centaines de cartes SIM.

Toutes les véritables offres de type M2M que nous avons essayées proposent une console web permettant de gérer les SIMs à distance: contrôle de la quantité de données transférées, en général avec un jour de retard, et possibilité de désactiver une carte. Il est parfois possible de définir un seuil d'alerte lorsqu'une certaine quantité est dépassée, mais étrangement nous n'avons jamais trouvé d'option permettant d'effectuer un blocage automatique en cas de dépassement. Par contre, la plateforme proposée par Telit propose une API permettant de programmer son propre système automatique de gestion des SIM. Pour les projets de taille moyenne, c'est probablement une option beaucoup plus rentable que de faire développer à prix d'or un système de gestion personnalisé, comme le proposent les autres opérateurs.

Pour les petits projets où l'on serait tenté d'utilisé un forfait data standard plutôt qu'un contrat M2M, la gestion à distance risque d'être le point faible: rares sont les abonnements qui offrent un véritable suivi en ligne de la consommation de données. La meilleure solution dans ce registre consiste à utiliser une SIM à pré-paiement. Non seulement le système de pré-paiement permet de garantir une maîtrise des coûts, mais de plus les SIM à pré-paiement offrent toutes un système de suivi en ligne pour permettre leur rechargement par Internet. Néanmoins, il s'agira d'un login différent pour chaque SIM, donc ce n'est pas une véritable solution pour les projets d'envergure.

La console M2M de Telit est l'une des plus soignées
La console M2M de Telit est l'une des plus soignées



Qualité du service


Pour les applications fixes, la qualité de service se résume en général à vérifier que l'on dispose de couverture réseau à l'endroit désiré. Ce n'est pas forcément acquis pour les mesures en pleine nature, car les opérateurs concentrent leurs antennes sur les zones à forte densité d'habitation. On ne peut pas se fier aux statistiques de couverture, qui sont en général calculées par rapport au pourcentage de la population couverte, et non à la surface de territoire couverte. C'est pourquoi si on doit déployer une application sur des sites multiples en dehors des zones habitées, il est important de pouvoir se connecter à n'importe quel réseau, et non au réseau d'un seul opérateur. C'est un gros avantage des fournisseurs internationaux comme EasyM2M ou Telit, qui offrent en général tous les réseau disponibles, alors que les opérateurs traditionnels rechignent à revendre les services de leurs concurrents, et de ce fait perdent bêtement des zones de couverture réseau.

Pour les applications mobiles qui sortent du bercail de l'opérateur, la qualité de service repose sur les contrats de partenariat entre opérateurs: c'est le roaming. Bien que les opérateurs annoncent tous qu'ils ont des accords de roaming avec la majorité si ce n'est tous les réseaux étrangers, il existe deux qualités très différentes de roaming. Le roaming de base, pratiqué par les opérateurs traditionnels depuis longtemps, consiste à aiguiller le client mobile vers le réseau de roaming préféré, en général pour réduire les coûts encourus par l'opérateur lui-même. C'est le mécanisme appelé Steering of Roaming. Même si l'opérateur vous a vendu un accès théorique à tous les réseaux en roaming, il se réserve le droit de vous en limiter l'accès à certaines conditions. Par exemple, si vous avez entamé un roaming sur le réseau A et que vous désirez plus tard vous connecter sur le réseau B car le signal est meilleur, l'opérateur refusera la demande du réseau B de prendre en charge votre carte SIM, en prétextant une erreur de connexion, et ceci à plusieurs reprises. Finalement, le client mobile finira par se rabattre sur le réseau A, et ainsi l'opérateur aura évité les frais de mise en place du roaming qui lui auraient autrement été facturés par le réseau B. Cela paraît à la limite de l'honnêteté... et pourtant c'est un mécanisme très utilisé, connu sous le nom network-based Steering of Roaming. Une légère amélioration consiste pour l'opérateur à indiquer par avance au client mobile le réseau sur lequel se connecter, pour éviter le délai des connections qui échouent: c'est ce que les vendeurs appellent le Hybrid steering ou Intelligent Steering.

Mais intelligent ou pas, le Steering of Roaming est une plaie pour les applications mobiles. Il réduit considérablement la couverture réseau, puisqu'il limite l'accès aux réseaux en fonction de critères indépendants de la qualité du signal présent. Il rend le fonctionnement des applications mobiles imprévisible, puisqu'en fonction de conditions externes, la couverture réseau peut changer d'un jour à l'autre selon le Steering imposé par l'opérateur. C'est pourquoi il est essentiel pour les applications mobiles qui ne sont pas confinées au réseau de base de l'opérateur d'utiliser des SIMs exemptes de Steering of Roaming. Malheureusement, comme cela touche directement à la marge de bénéfice des opérateurs, rares sont ceux qui garantissent l'absence de Steering. Parmi ceux que nous avons évalué, seul Telit garantit contractuellement ne pas effectuer de Steering et de toujours permettre la connexion au meilleur réseau disponible. Selon nos tests, les SIMs de EasyM2M semblent aussi être exemptes de Steering, mais rien ne garantit que ce soit toujours le cas puisqu'il n'y a pas de position officielle à ce sujet. A l'opposé, les opérateurs traditionnels ne semblent ne pas avoir saisi l'enjeu de la question, puis que l'un d'eux se vente même dans son offre M2M qu'il "dispose des outils nécessaire pour optimiser sa structure tarifaire de roaming"...

Les SIMs Telefonica fournies par Telit et EasyM2M, sans Steering of Roaming
Les SIMs Telefonica fournies par Telit et EasyM2M, sans Steering of Roaming


Services supplémentaires


Parmi les options supplémentaires disponibles dans le cadre de contrats spécialisés M2M par tous les opérateurs, vous trouverez la possibilité de connecter les cartes SIM à un réseau privé virtuel (VPN). C'est une option qui peut être intéressante lorsqu'on a besoin d'initier une communication à travers Internet depuis un ordinateur vers un objet connecté par GSM. En effet, sauf à utiliser un VPN, une connexion GSM n'est que "sortante": elle peut contacter un serveur sur Internet, mais elle ne peut pas être contactée par un serveur Internet. Alors qu'avec un VPN, votre objet connecté apparaîtra comme si il était dans votre propre réseau... mis à part la latence.

Il existe plusieurs types de VPN: Les vrais VPN IPSec, qui permettent d'interconnecter un réseau complet via le routeur, et les VPN point-à-point, qui permettent simplement à une machine d'accéder au réseau dans lequel sont les SIMs, via l'activation d'un client VPN. A part avec EasyM2M qui offre cette dernière solution pour un prix négligeable, comptez avec des frais de mise en place et des frais mensuels importants pour ce genre de services, qui ne se justifient que pour les applications à grande échelle. C'est pourquoi cela vaut la peine de penser au problème dès la conception de l'application, et de se baser sur une architecture où les connections sont sortantes plutôt qu'entrantes.

Parmi les options moins courantes, Telit propose la géolocalisation des SIMs et même l'envoi d'alertes lorsque les SIMs sortent d'un périmètre donné.

Prix


Mis à part EasyM2M qui indique ses prix sur son site Internet, les opérateurs peinent à communiquer ouvertement sur leurs prix dans le monde du M2M. Tous cherchent les contrats avec de grands nombres de SIMs, et comptent sur la confidentialité pour garder une marge de manœuvre pour la négociation. Nous ne pourrons donc pas vous donner le détail des tarifs qui nous ont été offerts, mais néanmoins quelques indications...

Tous proposent un kit de développement pour tester les fonctionnalités. Les opérateurs traditionnels facturent ce kit entre 100 EUR et 300 EUR. EasyM2M propose théoriquement une SIM de test gratuite, mais vu le faible volume que nous projetions d'acheter, la SIM de test n'était plus gratuite pour nous. Seul Telit nous a proposé un vrai kit d'évaluation gratuit, y compris pour tester le roaming, sans le moindre frais, mais avec par contre un bon suivi de vente derrière.

Le kit d'évaluation M2M de Salt.
Le kit d'évaluation M2M de Salt.


Viennent ensuite les frais uniques d'achat des SIMs et de mise en service. EasyM2M est le moins cher à 1.50 EUR/SIM, les autres sont un peu plus cher mais se tiennent. Comme ce n'est pas une charge récurrente, elle n'est de toute manière pas très importante au final.

Et finalement les frais de fonctionnement. Mis à part EasyM2M qui facture séparément chaque carte et offre même la possibilité de SIMs prépayées, les opérateurs facturent en général un montant mensuel par carte SIM activée, dont le montant est fixé en fonction de la quantité totale de données transférées sur l'ensemble des cartes, avec un prix par MB décroissant lorsque la quantité de données augmente. Les opérateurs traditionnels facturent en sus des frais "d'utilisation de la console de gestion" de plusieurs centaines d'EUR, alors qu'elle est inclue dans le forfait pour EasyM2M et Telit. Sur les offres qui nous ont été faites, Telit est le moins cher pour les petits volumes, jusqu'à 5MB de trafic par SIM et par mois. Salt semble être meilleur marché pour les plus gros volumes, sous réserve des coûts cachés dans les termes de la durée minimale du contrat, des engagements minimaux d'achat de cartes SIM, de la durée minimale d'abonnement des cartes SIM, etc. Dans tous les cas, ne vous attendez pas à obtenir des tarifs de données aussi bons marchés que sur des forfaits data destinés aux particuliers: les utilisateurs M2M sont des professionnels, ils se font donc facturer le prix du MB au prix... professionnel.

Récapitulatif de la comparaison


Une fois ces informations digérées, voici notre synthèse et nos suggestions... sans garantie bien sûr !

1. Pour les applications de petites échelle (1 à 10 SIMs)


Si vous n'avez pas besoin de roaming et que vous pouvez tester la couverture réseau, nous vous recommandons d'utiliser une carte SIM prépayée d'un opérateur local avec un plan data destiné aux utilisateurs privé. En Suisse, les cartes pré-payées M-Budget avec 100MB de données offertes sont particulièrement intéressantes pour les applications IoT statiques de petite échelle.

Une solution économique pour un petit projet local
Une solution économique pour un petit projet local


Si vous avez besoin de roaming ou qu'il s'agit d'une application mobile demandant une couverture maximale, intéressez-vous à la carte SIM "Global Europe" de EasyM2M : c'est celle que nous avons testée, qui fonctionne avec la plupart des opérateurs, et qui n'a pas manifesté de Steering of Roaming durant nos tests. Attention, la SIM "EU28+2" est un peu moins chère, mais n'est elle pas en mesure de se connecter à tous les opérateurs, et nous n'avons pas pu tester son comportement par rapport au Steering of Roaming.

2. Pour les plus grandes applications


Vous l'aurez deviné, c'est l'offre de Telit qui nous a le plus convaincu: sur la qualité de la connectivité en presmier lieu, mais aussi sur la qualité du support technique, qui a toujours répondu à chacune de nos questions dans les quelques heures. Comme Telit est par ailleurs le fabricant des modules GSM utilisés dans nos produits, l'utilisation de leurs services nous évitera aussi qu'en cas de problème l'opérateur renvoie la balle sur le fabricant de matériel, et vice-versa. Et enfin, la structure de prix proposée permet à tout un chacun d'acheter une centaine de cartes SIMs pour l'IoT avec un accès à tous les réseaux internationaux, pour le même prix que quelques abonnements de téléphonie cellulaire classiques.

Les opérateurs traditionnels feraient bien de s'en inspirer, s'ils ne veulent pas voir le marché de l'Internet des Objets leur échapper définitivement...

Commenter un commentaire
Retour au blog



1 - mvuilleu (Yocto-Team)Mardi 21 juin 2016 13H49

Nous venons de recevoir l'information que depuis quelques semaines, Salt bascule les SIMs M2M sur un profile sans Steering of Roaming, ce qui est une excellente nouvelle. Il n'est pas garanti que cela reste pour toujours, mais au moins, vous savez qu'il est possible de le demander.

Yoctopuce, get your stuff connected.